Taille du texte :    +   -

La reconnaissance de l’AVC

5e édition
MISE À JOUR - Janvier 2015
 

Aperçu du module « Reconnaissance de l’AVC et intervention »

Travailler avec les survivants d’un AVC et leurs aidants afin d’obtenir des résultats optimaux est essentiel dans la reconnaissance de l’AVC et l’intervention. La mise à jour de 2014 du module « Reconnaissance de l’AVC et intervention » des Recommandations souligne la nécessité d’une approche coordonnée et uniforme en matière de sensibilisation et d’éducation du public aux signes de l’AVC. L’éducation du public est une responsabilité qui doit être assumée par différents paliers de fournisseurs de services, des chefs de file du gouvernement et du système de santé aux professionnels de la santé, éducateurs et organismes dans le domaine de la santé.

Ce module a été mis à jour en parallèle avec le lancement de la nouvelle campagne sur les signes de l’AVC de la Fondation, et fait partie d’une trousse de ressources pédagogiques exhaustives.

Cette nouvelle campagne nationale de la Fondation repose sur le principe VITE, une approche de sensibilisation simple et efficace qui est utilisée avec succès dans de nombreux pays.

Tel qu’on peut le voir dans la figure 2, VITE signifie : Visage – Est-il affaissé? Incapacité – Pouvez-vous lever les deux bras normalement? Trouble de la parole – Trouble de prononciation? et Extrême urgence – Composez le 9-1-1. Cette approche étant destinée à sensibiliser le public, elle a été traduite dans plusieurs autres langues aux quatre coins du monde. L’équivalent de VITE en anglais est FAST, qui signifie Face (visage), Arms (bras), Speech (parole) et Time (temps). Il s’agit d’un mot court qui permet de se souvenir facilement des principaux signes de l’AVC et de rappeler aux gens l’importance de prendre les mesures appropriées le plus vite possible.

La campagne VITE sur les signes de l’AVC de la Fondation des maladies du cœur et de l’AVC

1

Les fondements de la reconnaissance et de l’intervention imposent au public et aux membres des équipes de soins de santé de collaborer afin de dépister l’AVC aussi rapidement que possible, puis de suivre une série d’étapes normalisées cruciales en vue de favoriser la survie, d’optimiser les possibilités de traitement et d’améliorer les conséquences sur la santé.

Ces étapes principales du cheminement d’un survivant sont illustrées à la figure 3 et s’appliquent à la plupart des patients qui manifestent les signes de l’AVC. Les circonstances propres aux patients, les enjeux géographiques et l’accès aux ressources sont tous des facteurs susceptibles d’influencer les étapes spécifiques de la prise en charge précoce de l’AVC chez les patients. Toutefois, les étapes mentionnées à la figure 3 énoncent les pratiques optimales à suivre pour la majorité des patients chez lesquels on perçoit les signes de l’AVC ou de l’AIT.

Les principales étapes du cheminement d’un survivant

Changements des recommandations du module « Reconnaissance de l’AVC et intervention »

(mise à jour 2015)

La mise à jour de 2015 du module « Reconnaissance de l’AVC et intervention » des Recommandations souligne la nécessité d’une approche coordonnée et organisée en matière de sensibilisation et d’éducation du public aux signes de l’AVC. L’éducation du public est une responsabilité qui doit être assumée par différents paliers de fournisseurs de services, des chefs de file du gouvernement et du système de santé aux professionnels de la santé, éducateurs et organismes dans le domaine de la santé. Les recommandations mettent l’accent sur la sensibilisation du public et des professionnels aux signes de l’AVC.

Parmi les points saillants de la mise à jour et les ajouts aux recommandations du module « Reconnaissance de l’AVC et intervention » pour 2015, mentionnons les suivants :

  • Une articulation clarifiée des principes fondamentaux et des facettes de l’éducation relative aux signes de l’AVC.
  • L’inclusion de la nouvelle campagne sur les signes de l’AVC de la Fondation, laquelle met notamment de l’avant l’aide mnémonique VITE.
  • La création du modèle des principales étapes du cheminement d’un survivant, qui a vu le jour grâce à d’importantes collaborations avec des ambulanciers, des professionnels de l’urgence et de l’AVC en phase aiguë, ainsi que des chefs de file du système de soins de santé.

Méthodologie d’élaboration des lignes directrices

La méthodologie détaillée et l’explication de chacune de ces étapes dans l’élaboration et la diffusion des Recommandations sont offertes dans le manuel Aperçu et méthodologie des Recommandations canadiennes pour les pratiques optimales de soins de l’AVC, disponible sur le site Web des Recommandations au http://www.strokebestpractices.ca/wp-content/uploads/2014/08/CSBPR2014_Overview_Methodology_FRE.pdf.

Citation du module 2015 « Reconnaissance de l’AVC et intervention »

Wein, T., Casaubon, L., Coutts, S., Boulanger, JM., Travers, A., Poirier, P., Alcock, S., Cox, S., Gierman, N., Glasser, E., Joiner, I., Lang, E., MacPhail, C., Smaggus, K., et Lindsay, MP. Module « Reconnaissance de l’AVC et intervention », 2015. Dans Lindsay, MP., Gubitz, G., Bayley, M., et Smith, EE. (rédacteurs), au nom du Comité consultatif sur les pratiques optimales et normes des soins de l’AVC. Recommandations canadiennes pour les pratiques optimales de soins de l’AVC, 2015; Ottawa (Ontario), Canada : Fondation des maladies du cœur et de l’AVC.

Commentaires

Nous invitons les intéressés à présenter leurs commentaires, suggestions et questions sur l’élaboration et la mise en œuvre des Recommandations.

Faites-en part à l’équipe de l’AVC de la Fondation en envoyant un courriel à pratiquesoptimalesAVC@hsf.ca.

Contenu du module « Reconnaissance de l’AVC et intervention »