Taille du texte :    +   -

Prévention de l’avc

6e édition
2017 UPDATED - octobre 2017
 

Prévention secondaire de l’AVC – Mise à jour 2017 – Aperçu du chapitre

Ce chapitre se concentre sur la réduction du risque d’AVC récidivant chez les patients ayant subi un premier AVC ou un premier AIT. Dans certains cas, ce chapitre guidera les prestataires de soins en fournissant des orientations basées sur l’état de santé actuel du patient et la présence significative d’un ou plusieurs facteurs de risque vasculaire chez les personnes à risque élevé d’AVC ou d’AIT. 

Faits saillants de la mise à jour de 2017 du chapitre sur la Prévention secondaire de l’AVC

La mise à jour 2016 du chapitre sur la prévention secondaire de l’AVC des Recommandations s’inspire des données probantes issues du corpus de plus en plus important et en constante évolution de recherches disponibles pour orienter les services de prévention. Le chapitre met l’accent sur une démarche coordonnée et organisée de l’évaluation et une prise en charge résolue des facteurs de risque.

Mises à jour et ajouts importants dans le chapitre sur la prévention secondaire de l’AVC des Recommandations 2017, basés sur de nouvelles preuves :

  • Ajout d’un cadre d’application pour les services de prévention de l’AVC et d’une liste détaillée d’éléments de soins qui permettent de distinguer les différents services de prévention de l’AVC;
  • Révision des recommandations relatives à l’évaluation du risque de récidive d’AVC après un AIT/AVC mineur et niveaux d’urgence proposés pour les examens et la mise en œuvre des stratégies de prise en charge (section 1);
  • L’abandon du tabac a été ajouté à la section relative au mode de vie plutôt que dans une section distincte (section 2);
  • Mise à jour mineure des parties sur la prise en charge de la pression artérielle, la prise en charge des lipides, le diabète et l’AVC, afin de refléter les publications récentes d’essais cliniques et les mises à jour de lignes directrices des sociétés médicales (sections 3, 4 et 5, respectivement);
  • Améliorations concernant la prévention de l’AVC et la gestion de la fibrillation auriculaire et l’utilisation d’anticoagulants (section 7);
  • Précisions concernant le délai des interventions sur la carotide (section 8);
  • Grâce à l’achèvement récent des essais REDUCE et CLOSE et au suivi à long terme de l’essai RESPECT, les recommandations relatives aux personnes ayant un foramen ovale perméable ont été mises à jour (section 9).
  • L’insuffisance cardiaque a été ajoutée à la section des problèmes cardiaques (section 9);
  • Mise à jour de la Prise en charge, informations aux patients sur les pratiques exemplaires liées à la prévention de l’AVC de Cœur + AVC http://www.strokebestpractices.ca/wp-content/uploads/2014/08/HSF_SBP_PatientsGuide_F14_FR_August2014-FINAL.pdf;
  • Mise à jour des informations publiques sur les facteurs de risque de maladie du cœur et d’AVC de Cœur + AVC http://www.heartandstroke.ca/-/media/pdf-files/iavc/health-information-catalogue/fr-are-you-at-risk.ashx?la=en&hash=91D622380B55E55ADB31E7ECE37C9F51BCD26D97;
  • Mise à jour du guide de poche pour l’évaluation et la précention de l’AVC de Cœur + AVC, pour être en ligne avec toutes les mises à jour des recommandations de ce chapitre http://www.strokebestpractices.ca/wp-content/uploads/2017/07/002-17_CSBP_StrokeAssessPocketGuide_7.5×4.25_FR_v1_LR.pdf;
  • Apnée du sommeil et prévention de l’AVC : L’apnée du sommeil est un facteur de risque d’AVC reconnu et une pathologie qui apparaît chez certains patients avant et après un AVC. Cependant, les résultats récemment publiés de l’essai SAVE (2016) ont montré que, bien que le traitement avec CPAP d’une apnée du sommeil modérée à sévère chez les patients ayant des antécédents de maladies coronariennes et cérébrovasculaires soit associé à des bienfaits comme une diminution de la somnolence diurne et une meilleure qualité de vie liée à la santé, les données probantes ne sont pas suffisantes pour recommander CPAP dans le cadre de la prévention secondaire de l’AVC, et nous ne recommandons pas le dépistage systématique des patients souffrant d’apnée obstructive du sommeil pour prévenir l’AVC. À la lumière des résultats de SAVE, le dépistage et le traitement de l’apnée du sommeil ne sont plus systématiquement recommandés pour la prévention secondaire de l’AVC et les recommandations de dépistage systématique et de traitement chez les patients ayant subi un AVC ont été supprimées en conséquence. Le dépistage et le traitement des symptômes d’apnée du sommeil doivent être réalisés dans le cadre de soins de santé primaires basés sur l’absence ou la présence de symptômes d’apnée du sommeil, comme c’est le cas actuellement pour les patients n’ayant jamais subi d’AVC.

Prévention secondaire de l’AVC Table des matières

Proposition à : The International Journal of Stroke

Éléments fondamentaux des services de prévention de l’AVC

Recommandations

Citation du chapitre 2017 sur la prévention de l’AVC

Wein T, Gladstone D, Cote R, et coll., au nom du groupe de rédaction de Prévention secondaire de l’AVC. Prévention de l’AVC – chapitre 2017 Dans Lindsay MP, Gubitz G, Bayley M et Smith EE (rédacteurs), au nom du Comité consultatif canadien sur les pratiques optimales en matière d’AVC. Recommandations canadiennes pour les pratiques optimales de soins de l’AVC, 2017 ; Ottawa (Ontario), Canada : Fondation des maladies du cœur et de l’AVC.

Commentaires

Nous invitons les intéressés à présenter leurs commentaires, suggestions et questions sur l’élaboration et la mise en application des Recommandations. Faites en part à l’équipe de l’AVC de la Cœur +AVC en envoyant un courriel à pratiquesoptimalesAVC@coeuretavc.ca.