Taille du texte :    +   -

Aperçu et méthodologie

6e édition
2016-2018 MISE À JOUR
 

Les Recommandations canadiennes pour les pratiques optimales de soins de l’AVC (les « Recommandations ») offrent des lignes directrices actualisées et fondées sur des données probantes pour la prévention et la prise en charge de l’AVC, et promeuvent le rétablissement optimal et la réintégration des personnes qui ont vécu un AVC (patients, familles, aidants). Les Recommandations sont maintenant sous la direction de la Fondation des maladies du cœur et de l’AVC du Canada (« Cœur + AVC ») et sollicitent plus de 200 bénévoles à travers le pays et dans le monde entier qui ont de l’expérience avec l’AVC ou qui en ont été affectés.

Les Recommandations s’adressent à tous les fournisseurs de soins issus de différentes disciplines du domaine de la santé et qui sont responsables de la planification, de la prestation et du suivi de soins de l’AVC de qualité.

La diffusion et l’adoption de ces recommandations ont pour but de promouvoir et d’appuyer des soins de l’AVC fondés sur des données probantes partout au Canada, d’augmenter la capacité pour offrir des services en soins de l’AVC, de réduire les variations dans les soins fournis aux survivants d’un AVC, et de diminuer l’écart entre les connaissances actuelles et la pratique clinique.

Pourquoi une meilleure gestion des soins de l’AVC est-elle si importante?

  • Chaque année, environ 62 000 personnes victimes d’un AVC ou d’un accident ischémique transitoire (AIT) sont traitées dans les hôpitaux canadiens. En outre, on estime que, pour chaque AVC symptomatique, neuf AVC « silencieux » modifient subtilement la fonction et les processus cognitifs.
  • L’AVC et d’autres problèmes vasculaires cérébraux sont la troisième cause de décès au Canada.
  • L’AVC est la principale cause d’incapacités chez les adultes, et environ 400 000 Canadiens et Canadiennes vivent avec les séquelles d’un AVC.
  • L’AVC coûte environ 3,6 milliards de dollars par an en soins de santé et en pertes de revenu pour l’économie.
  • Le coût de l’AVC au plan humain est incalculable.
  • Bien qu’il existe de nombreuses interventions éprouvées en matière de prévention, de traitement et de rétablissement de l’AVC, elles ne sont pas mises en application de façon cohérente ni de façon systématique.

Cœur + AVC travaille étroitement avec des intervenants et des partenaires nationaux et provinciaux afin d’élaborer et de mettre en œuvre une approche coordonnée et intégrée de prévention et de traitement de l’AVC, ainsi que de réadaptation et de réintégration des patients à la collectivité dans chaque province et territoire au Canada. Les Recommandations offrent une série de principes directeurs communs pour la prestation de soins de l’AVC et décrivent l’infrastructure nécessaire en ce qui concerne le système, ainsi que les protocoles et les processus cliniques essentiels afin d’obtenir et d’améliorer des services de soins de l’AVC intégrés, efficaces et de haute qualité pour tous les Canadiens et Canadiennes. Grâce à des innovations intégrées dans les pratiques optimales de soins de l’AVC, ces lignes directrices contribuent à la réforme du système de santé au Canada et sur le plan international.

Les Recommandations sont élaborées et présentées dans le cadre d’un modèle d’amélioration continue, et sont rédigées à l’intention des planificateurs, des bailleurs de fonds et des administrateurs du système de santé ainsi que des professionnels de la santé, qui ont tous un rôle important à jouer dans l’optimisation de la prévention et des soins de l’AVC, et qui sont responsables des résultats. Une solide base de littérature scientifique sur l’AVC sert à orienter l’optimisation de la prévention et des soins de l’AVC. Plusieurs outils de mise en œuvre sont disponibles pour faciliter le transfert des connaissances dans la pratique, et sont utilisés en combinaison avec des programmes de perfectionnement professionnel actif. En surveillant le rendement, l’incidence du respect des pratiques optimales est évaluée et les résultats servent ensuite à orienter l’amélioration continue. Les activités récentes de surveillance de la qualité des soins de l’AVC ont permis d’obtenir des résultats convaincants qui continuent d’appuyer l’adoption de pratiques optimales fondées sur des données probantes pour organiser et offrir des soins de l’AVC au Canada.

Les partenariats et collaborations sont le thème de la sixième édition des Recommandations

Ce thème insiste sur l’importance de l’intégration et de la coordination à travers tout le système de soins de santé afin de garantir des soins opportuns et efficaces aux patients atteints d’AVC pour optimiser le rétablissement.

La participation de survivants de l’AVC, de leur famille et de leurs aidants, est essentielle aux collaborations et partenariats et souligne l’importance d’une approche axée sur le patient et sa famille dans la prestation des soins de l’AVC.

Collaborer avec les membres interprofessionnels de l’équipe de soins de l’AVC, les autres groupes de soins vasculaires, les services médicaux d’urgence (SMU), les fournisseurs de soins communautaires, les éducateurs, les chercheurs, les bailleurs de fonds, planificateurs et gestionnaires des systèmes de soins de santé, renforceront notre capacité à réduire la prévalence du facteur de risque, l’incidence, la morbidité, et la mortalité associée à l’AVC.

Les personnes qui vivent un AVC souffrent souvent d’autres problèmes de santé ou de maladies, ce qui augmente les défis et la complexité de la gestion approfondie de l’AVC. Les partenariats et collaborations avec les fournisseurs des soins de santé issus de différentes spécialités sont essentiels pour veiller à ce que les personnes avec multimorbidités aient un contrôle optimal de chaque maladie, ne soient pas ignorées, ne reçoivent pas de traitements conflictuels ou contre-indiqués, et reçoivent le soutien pour naviguer à travers le système de soins de santé.

Les partenariats et collaborations sont aussi nécessaires pour appuyer les soins de l’AVC dans les régions rurales et éloignées où les services de base pour l’AVC ne sont peut-être pas disponibles. Il est possible que les personnes qui subissent un AVC dans ces régions n’aient pas accès aux stratégies optimales en matière de traitement, ce qui peut occasionner de pires résultats.

Ce thème s’aligne avec la priorité de mission de Cœur + AVC Promouvoir le rétablissement, et s’intègre à chaque chapitre de la mise à jour 2016-2018 des Recommandations.

Activités de transfert des connaissances

Cœur + AVC offre régulièrement des webinaires afin d’en apprendre plus sur des sujets particuliers liés à l’AVC et aux lignes directrices. Les présentations sont offertes par des experts afin d’accroître les connaissances et l’adoption de nouvelles ressources et de mises à jour des lignes directrices. Les webinaires sont enregistrés et archivés. Pour accéder à la liste des enregistrements archivés et aux webinaires précédents, cliquez ici.