Mise à jour 2017 des Recommandations canadiennes pour les pratiques optimales de soins de l’AVC sur la prévention secondaire de l’AVC

 

Les Recommandations canadiennes pour les pratiques optimales de soins de l’AVC de Cœur + AVC sur la prévention secondaire de l’AVC fournissent une orientation relative à la prévention des récidives d’AVC ischémique par la détection et la prise en charge des facteurs de risque vasculaires modifiables. Elles comportent notamment des lignes directrices quant à la prise en charge d’une perméabilité du foramen ovale en fonction des plus récentes données probantes publiées.

Une des nouvelles caractéristiques de cette version des Recommandations est un modèle des éléments de base de la prestation de services de prévention secondaire de l’AVC. Ce modèle permet aux dispensateurs de services d’évaluer et d’améliorer leurs services et ainsi, de s’assurer que les patients obtiennent les meilleurs résultats possible. Un autre ajout digne de mention est une section sur les dissections des artères cervicales (le site Web des Recommandations propose un webinaire sur ce sujet). Les recommandations sur la prise en charge de l’apnée du sommeil ont été supprimées de cette mise à jour.

Les Recommandations comprennent notamment des points sur les analyses pour les besoins du diagnostic, le régime alimentaire et le mode de vie, le tabagisme, l’hypertension artérielle, l’hyperlipidémie, le diabète, les traitements anticoagulants et antiplaquettaires, la sténose de l’artère carotide, la fibrillation auriculaire et d’autres maladies cardiaques. Même si les recommandations mettent l’accent sur la réduction du risque de récidive d’AVC chez les patients qui ont subi un AVC ou un AIT, elles renferment tout de même des conseils s’adressant aux dispensateurs de soins de santé sur la prévention chez les personnes à risque d’un premier AVC. Toutefois, il n’y a qu’une sélection de recommandations liées à la prévention primaire.

Les lignes directrices insistent à nouveau sur l’importance d’une démarche de soins de l’AVC ciblant l’ensemble du système, ce qui comprend une équipe interprofessionnelle et un accès à des spécialistes et à des examens de diagnostic, quel que soit l’emplacement géographique du patient. On met l’accent sur la nécessité de surmonter les obstacles de l’éloignement géographique pour assurer un accès uniforme dans le cadre d’un système de santé universel.

L’Énoncé de consensus sur la prévention secondaire de l’AVC pendant la grossesse a également été publié. Cet énoncé de consensus fournit les premières recommandations générales propres à l’AVC dans le contexte de l’AVC chez les femmes enceintes à l’échelle mondiale.

Les lignes directrices sur la prévention secondaire de l’AVC sont publiées dans l’International Journal of Stroke et font partie de la sixième édition des Recommandations de Cœur + AVC. Les coprésidents du groupe de rédaction étaient Theodore Wein et David Gladstone.

Les Recommandations incluent des ressources de soutien et de mise en œuvre pour favoriser leur adoption dans la pratique, et des mesures du rendement permettant d’assurer une surveillance concernant l’adoption et l’efficacité des Recommandations. Ces ressources sont offertes sur le site www.pratiquesoptimalesavc.ca.

Cliquez ici pour télécharger les Recommandations à partir du site Web de l’International Journal of Stroke.

Cliquez ici pour consulter la méthodologie sur le site Web des Recommandations.

Cliquez ici pour télécharger le tout nouveau document, l’Énoncé de consensus sur la prévention secondaire de l’AVC pendant la grossesse depuis le site Web de l’International Journal of Stroke.

This entry was posted in Nouvelles. Bookmark the permalink.