Taille du texte :    +   -

Indicateurs de base de la Stratégie canadienne de l’AVC 2010

Indicateurs systémiques de base de la Stratégie canadienne de l’AVC 2010

  1. Proportion de la population au courant d’au moins 2 signes avant-coureurs d’un AVC

  2. Proportion des patients dans la population qui présentent des facteurs de risque de l’AVC déterminés, notamment : hypertension, obésité, antécédents de tabagisme, faible niveau d’activité physique, hyperlipidémie, diabète, fibrillation auriculaire et maladie de l’artère carotide.

  3. Volumes d’admission à l’urgence de patients d’accident ischémique cérébral, hémorragique intracérébral, hémorragique subarachnoïde et ischémique transitoire.

    Volumes d’admission à l’hôpital de patients d’accident ischémique cérébral, hémorragique intracérébral, hémorragique subarachnoïde et ischémique transitoire.

  4. Durée totale de l’hospitalisation (soins actifs + autres niveaux de soins = total).^*

    Durée totale de l’hospitalisation en réadaptation (soins actifs + délai d’attente – interruptions des services = total).

  5. Taux de mortalité due à l’AVCà l’hôpital à 7 jours, de toutes causes à 30 jours, de toutes causes à un an, des patients d’accident ischémique cérébral, hémorragique intracérébral, hémorragique subarachnoïde et ischémique transitoire.*

  6. Proportion des patients de l’AVC aigu et d’AIT qui ont reçu le congé et été réadmis à l’hôpital avec un nouveau diagnostic de l’AVC ou d’AIT moins de 90 jours après le congé des soins actifs pour un diagnostic principal de l’AVC.^*

Indicateurs cliniques de base de la Stratégie canadienne de l’AVC 2010

  1. Proportion des patients de l’AVC ischémique aigu arrivant à l’hôpital moins de 3,5 heures après l’apparition des symptômes de l’AVC.

  2. Proportion de tous les patients d’accident ischémique cérébral qui reçoivent un traitement thrombolytique en phase aiguë. *

  3. Proportion de tous les patients d’accident ischémique cérébral thrombolysés qui reçoivent un traitement thrombolytique en phase aiguë dans l’heure suivant leur arrivée à l’hôpital. *

  4. Proportion de tous les patients de l’AVC aigu pris en charge dans une unité désignée et géographiquement définie de soins actifs et/ou de soins de réadaptation de l’AVC, à n’importe quel moment durant leur hospitalisation.*

    Durée médiane du séjour du patient hospitalisé dans une unité de l’AVC.^

  5. Proportion des patients de l’AVC qui ont subi une TDM/IRM du cerveaumoins de 24 heures après leur arrivée à l’hôpital.+

  6. Proportion des patients dont le dossier indique un dépistage de la dysphagie à l’admission à l’urgence, aux soins actifs pour patients hospitalisés ou à la réadaptation à titre de patient hospitalisé.^*

  7. Proportion des patients de l’AVC ischémique aigu ou d’AIT recevant une thérapie antiplaquettaire en phase aiguë moins de 48 heures après leur arrivée à l’hôpital.^+

  8. Proportion des patients de l’AVC dont les besoins de réadaptation ont été évalués moins de 48 heures après leur admission pour un AVC ischémique aigu ou moins de 5 jours après leur admission pour un AVC hémorragique.+

  9. Proportion des patients d’accident ischémique cérébral recevant le congé avec un traitement antithrombotique, à moins qu’il ne soit contre-indiqué.*

  10. Proportion des patients de l’AVC ischémique souffrant de fibrillation auriculaire recevant un traitement anticoagulant, à moins qu’il ne soit contre-indiqué.+

  11. Proportion des patients d’AIT examinés à l’urgence et aiguillés au congé de l’urgence vers un service organisé de prévention de l’AVC secondaire.+

    Pourcentage des patients aiguillés vers un service organisé de prévention de l’AVC secondaire, vus moins de 72 heures plus tard.

  12. Délai entre l’apparition des symptômes de l’AVC ischémique ou de l’AIT et la revascularisation carotidienne.+

  13. Répartition des destinations des patients de l’AVC aigu au congé des soins actifs en milieu hospitalier : domicile (sans ou avec services), réadaptation (générale ou spécialisée) à titre de patient hospitalisé, soins de longue durée et soins palliatifs (stratifiée dans chaque cas par type et gravité de l’AVC).*

  14. Délai entre l’apparition des symptômes de l’AVC et l’admission à des services de réadaptation pour patients de l’AVC hospitalisés.+

    Délai entre l’apparition des symptômes de l’AVC et l’admission à des services de réadaptation pour patients ambulants.

  15. Répartition des destinations des patients au congé de la réadaptation en milieu hospitalier : domicile (sans et avec services), soins actifs (pour des motifs médicaux aigus ou pour un rapatriement dans la communauté d’origine) et aux soins de longue durée (stratifiée dans chaque cas par type et gravité de l’AVC).

Proportion de tous les patients de l’AVC dont le dossier signale l’enseignement fourni au patient, à la famille et/ou aux aidants durant le séjour en soins actifs ou en réadaptation en milieu hospitalier.!+

^     Nouvel indicateur de base – faisant antérieurement partie de l’ensemble plus grand d’indicateurs de rendement des pratiques optimales de la Stratégie et/ou des indicateurs du Programme de distinction d’Agrément Canada, maintenant élevé au rang d’indicateur de base 2010
*     Indicateur de base de la Stratégie et obligatoire pour le Programme de distinction d’Agrément Canada
+      Indicateur de base de la Stratégie et facultatif pour le Programme de distinction d’Agrément Canada
!       Indicateur « à mettre au point »sur l’enseignement au patient qui sera surveillé étroitement en ce qui a trait à la qualité et à la validité des données, avant de faire partie des indicateurs de base.

Veuillez aussi consulter le Manuel sur la mesure du rendement de la Stratégie qui contient d’autres indicateurs afférents à chaque recommandation pour les pratiques optimales de soins de l’AVC. Le manuel est publié à l’adresse www.strategieavc.ca.