Taille du texte :    +   -

Prise en charge de l’AVC en phase aiguë

6e édition
2018 MISE À JOUR juin 2018
 

Le module Prise en charge de l’AVC en phase aiguë offre des directives aux dispensateurs de soins de santé qui prennent en charge des personnes qui accèdent au système de santé en raison de symptômes actuels ou très récents d’AVC en phase aiguë ou d’AIT. Il aborde également la question de la reconnaissance par le public et les dispensateurs de soins des signes de l’AVC et des mesures immédiates à prendre, notamment communiquer avec les services médicaux d’urgence, en cas d’AVC, permettant ainsi de solliciter le service des urgences et de lancer les protocoles institutionnels de prise en charge de l’AVC. Il représente les soins à l’entrée et au cœur du continuum de soins de l’AVC (figure 1). Les patients peuvent aller et venir entre les étapes des soins en fonction des changements de situation et de leurs besoins en matière de soins de santé.

Modifications notables apportées au module sur la prise en charge de l’AVC en phase aiguë, mise à jour 2018

Pour chaque mise à jour des modules des Pratiques optimales de soins de l’AVC, les membres du groupe de rédaction ainsi que les examinateurs internes et externes examinent les données probantes les plus récentes concernant les thèmes à l’étude. Les recommandations tirées de l’édition précédente peuvent être conservées telles quelles, modifiées pour y intégrer les nouvelles données (la formulation ou le niveau de preuve) ou retirées. De nouvelles recommandations peuvent être ajoutées pour intégrer les données probantes récentes et les changements apportés à la pratique.

  • Pour la sixième édition, le module sur les soins de l’AVC en milieu préhospitalier et au service des urgences ainsi que le module sur la prise en charge de l’AVC en phase aiguë chez le patient hospitalisé ont été combinés pour créer un module complet, soit Prise en charge de l’AVC en phase aiguë : prise en charge de l’AVC en phase aiguë en milieu préhospitalier, au service des urgences et chez le patient hospitalisé.
  • Les sections portant sur l’AVC hémorragique dans des éditions antérieures du module sur la prise en charge de l’AVC en milieu préhospitalier et au service des urgences ont été retirées du présent document et feront l’objet d’un module consacré à cette question, qui sera publié à l’automne 2018.
  • Remarque : un AVC ne peut être classé en tant qu’ischémique ou hémorragique avant l’imagerie cérébrale initiale. Les sections 1 à 4 du module sur la prise en charge de l’AVC en milieu préhospitalier et au service des urgences s’appliquent donc à tous les patients présentant des signes ou des symptômes d’AVC.

Mises à jour apportées à la section sur la prise en charge de l’AVC en milieu préhospitalier et au service des urgences, 2018

La liste suivante présente les plus importantes modifications apportées à cette 6e édition du module sur la prise en charge de l’AVC en milieu préhospitalier et au service des urgences :

  • Les sections sur la prise en charge d’urgence de l’hémorragie intracérébrale et de l’hémorragie sous-arachnoïdienne ont été retirées du présent module. Un nouveau module axé sur l’évaluation, le diagnostic et la prise en charge de l’AVC hémorragique dans le continuum de soins sera publié vers la fin 2018;
  • Révisions apportées aux recommandations relatives au triage et à l’évaluation du risque de récidive d’AVC après un AIT/AVC mineur et niveaux d’urgence proposés pour les examens et la mise en œuvre des stratégies de prise en charge (section 2);
  • Pour les services médicaux d’urgence, un dépistage en deux étapes est recommandé aux ambulanciers paramédicaux : ils déterminent d’abord la présence ou l’absence de signes et de symptômes d’AVC, puis déterminent la gravité des symptômes visibles à l’aide d’échelles validées (section 3);
  • Des mises à jour ont été apportées à la prise en charge de la pression artérielle dans les premières heures suivant un AVC pour tenir compte de données probantes récentes (section 4);
  • Des mises à jour ont été apportées et des précisions ont été fournies pour ce qui est des recommandations relatives à l’imagerie initiale au service des urgences – toutes les recommandations concernant l’imagerie sont désormais réunies à la section 4;
  • De nouveaux facteurs cliniques dont il faut tenir compte dans le traitement des patients dont l’heure du début des symptômes d’AVC est inconnue, et pour lesquels la période de 4,5 heures est écoulée. Ces facteurs tiennent compte des résultats de l’étude WAKE-UP (Thomalla et coll. 2018) (section 5.1);
  • Des mises à jour ont été apportées aux recommandations de traitement relatives à la thrombectomie endovasculaire et aux fenêtres temporelles en fonction des données probantes actuelles (section 5.5);
  • Révisions apportées à la section sur le traitement antiplaquettaire en phase aiguë quant à une période inférieure pour le traitement à double modalité, selon de nouvelles données probantes tirées de l’essai POINT (Johnston et coll. 2018) (section 6).

Mises à jour apportées à la section sur la prise en charge de l’AVC en phase aiguë chez le patient hospitalisé, 2018

La liste suivante présente les plus importantes modifications apportées à cette 6e édition du module sur la prise en charge de l’AVC en phase aiguë chez le patient hospitalisé :

  • Toutes les recommandations relatives à l’hémorragie intracérébrale et à l’hémorragie sous-arachnoïdienne ont été retirées et seront incluses dans un nouveau module consacré à l’AVC hémorragique (publication prévue à l’automne 2018);
  • Révisions apportées aux recommandations pour la prise en charge des patients ayant subi un AVC alors qu’ils se trouvaient déjà à l’hôpital pour d’autres raisons (section 8);
  • Mises à jour apportées aux recommandations pour la mobilisation précoce en fonction des plus récentes données probantes tirées des sous-analyses et des études de cohorte des essais AVERT (section 9);
  • Révisions modérées apportées aux recommandations pour la planification des soins avancés et sur les soins palliatifs et en fin de vie (sections 10 et 11 respectivement).

Prise en charge de l’AVC en phase aiguë Table des matières

Proposition à : The International Journal of Stroke

Recommandations pour la prise en charge de l’AVC en milieu préhospitalier et au services des urgences

Recommandations pour la prise en charge de l’AVC en phase aiguë chez le patient hospitalisé

Citation de la mise à jour 2018 du module sur la prise en charge de l’AVC en phase aiguë (Sixième édition) :

Boulanger JM (auteur principal), Lindsay MP (auteure-ressource), Stotts G, Gubitz G, Smith EE, Foley N, Bhogal S, Boyle K, Braun L, Goddard T, Heran MKS, Kanya-Forster N, Lang E, Lavoie P, McClelland M, O’Kelly C, Pageau P, Pettersen J, Purvis H, Shamy M, Tampieri D, vanAdel B, Verbeek R, Blacquiere D, Casaubon L, Ferguson D, Hegedus J, Jacquin GJ, Kelly M, Linkewich B, Mann B, Milot G, Newcommon N, Poirier P, Simpkin W, Snieder E, Trivedi A, Whelan R, Smitko E, Butcher K (auteur expert). Au nom du groupe de rédaction pour les pratiques optimales de soins de l’AVC en phase aiguë, du comité consultatif canadien des pratiques optimales de soins de l’AVC et du comité consultatif sur la qualité des soins de l’AVC, en collaboration avec le Consortium Neurovasculaire Canadien et l’Association canadienne des médecins d’urgence. Dans Lindsay MP, Gubitz G, Dowlatshahi D, Harrison E et Smith EE (rédacteurs), au nom des comités consultatifs des pratiques optimales de soins de l’AVC au Canada et sur la qualité des soins de l’AVC. Recommandations canadiennes pour les pratiques optimales de soins de l’AVC, 2018; Ottawa (Ontario), Canada : Fondation des maladies du cœur et de l’AVC

Commentaires

Nous invitons les personnes intéressées à présenter leurs commentaires, suggestions et questions sur l’élaboration et la mise en application des Recommandations. Faites-en part à l’équipe des Recommandations de la Fondation des maladies du cœur et de l’AVC en envoyant un courriel à pratiquesoptimalesAVC@hsf.ca.